Publication _ Carnets du paysage, n°31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parution du numéro 31 des Carnets du paysage (publié par l’École nationale supérieure de paysage et Actes Sud) portant sur le thème du “Sacré”.

Quentin Nicolaï, doctorant au sein du centre de recherche HABITER, y a contribué avec un article co-écrit avec l’historienne Dominique Juhé-Beaulaton qui s’intitule “Des forêts sacrées aux cours-jardins dans le sud du Bénin”.

L‘anthropologie et l’histoire des religions ont mis en relief la place du sacré dans l’organisation de l’espace par les sociétés humaines. Certains paysages, en particulier, peuvent être considérés comme des incarnations, dans l’espace géographique, de cette aspiration au sacré. Les Carnets du paysage n° 31 envisage la dialectique du sacré et du paysage sous trois angles complémentaires : le paysage comme incarnation du sacré, la rupture entre sacré et espace paysager et la dialectique au travers du principe de transfert. De la gestion contemporaine des cimetières à la montée des préoccupations écologiques, en passant par certaines formes d’expression de l’art contemporain, on montre comment certains pans sécularisés de nos sociétés conservent ou reconstruisent un rapport au monde empreint de sacralité.

Pour plus d’informations sur le numéro paru : http://www.ecole-paysage.fr/site/carnets_du_paysage/n-31-Sacre.htm

Publication On line _ Manuel de terrain en archéologie africaine

Deux membres du centre HABITER, Victor Brunfaut et Jean-François Pinet, ont co-écrit un article traitant de l’étude de l’architecture dans un Manuel de terrain en archéologie africaine. Le chapitre dans lequel a été publié cet article regroupe une série d’interventions traitant de la manière dont il est possible de formuler des approches historiques qui partent de l’étude des situations présentes plutôt que du passé.

Le manuel, dans son ensemble, vise à expliquer des concepts essentiels se rapportant à la conduite du travail archéologique de terrain en Afrique. 63 auteurs et éditeurs couvrent des sujets spécifiques, sur base de leur expérience pratique de terrain.
L’objectif principal est de fournir des notes concises et faciles à lire qui puissent être consultées pendant le travail sur le terrain. Chaque chapitre correspond à une phase bien particulière du processus de recherche, depuis la manière de localiser un site et de le fouiller, jusqu’à la manière de publier les résultats, en passant par celle de cataloguer et interpréter les trouvailles.

Le manuel, qui fait partie de la collection “Documents de Sciences humaines et sociales” est uniquement disponible en ligne sur le site internet du Musée royal de l’Afrique Centrale, en français ou en anglais. Il comprend 9 parties et un total de 79 textes. Il est possible de télécharger l’ensemble du manuel ou chaque chapitre individuellement, en haute ou en basse résolution.

Ce projet a été soutenu par la Coopération belge au Développement (DGD).
Pour plus d’informations : http://www.africamuseum.be/home

Publication dans Projets de paysage, n°15

« Ce quinzième numéro de la revue Projets de paysage propose d’interroger l’activité d’observation dans le domaine du paysage et du projet de paysage, ses pratiques et ses dispositifs. Il part de la conviction qu’à l’heure où les observatoires de paysage se multiplient sous l’impulsion de nombreuses institutions et collectivités territoriales, une large imprécision enveloppe encore les approches en ce domaine. »

Extrait de l’éditorial de Bernard Davasse

Yogan Muller, Kapelluhraun, Islande, juin 2015.

Yogan Muller, doctorant au sein d’Habiter, publie « Curiosités de l’observation photographique » dans le quinzième numéro de Projets de paysage. Il revient en détail sur la « neutralité », le « détachement », le « retrait » ; des substantifs souvent amalgamés pour décrire la démarche des photographes de paysage.

A l’appui d’un entretien avec le photographe belge Gilbert Fastenaekens, Yogan Muller montre que lorsque des photographes sont en mission, c’est engagés tout entier sur le terrain d’une écriture photographique qu’ils s’occupent du paysage, d’un regard instruit, certes, mais aussi lourdement instrumenté.

Quant aux images photographiques, c’est parce qu’elles sont prises dans une longue séquence d’attachements techniques que l’idée même d’un détachement paraît douteuse.

Des images de Gilbert Fastenaekens composent l’iconographie de l’article.

Pour le lire en ligne : http://www.projetsdepaysage.fr/curiosit_s_de_l_observation_photographique